23 août 2017

«De Charlottesville à Barcelone, toutes les victimes ne se valent pas devant les caméras»

Julian, enfant australien de 7 ans tué lors de l'attaque de Barcelone.
Jullian, enfant australien de 7 ans tué lors de l'attaque islamiste de Barcelone.

L'idéologie médiatique dominante maudit Trump lorsqu'il n'incrimine pas expressément les suprématistes blancs après la mort d'Heather.

Vingt-quatre heures plus tard elle n'a pas un mot contre les édiles de Barcelone, Emmanuel Macron ou Barack Obama lorsqu'ils ne citent pas le coupable islamiste après la mort de Julian et des treize autres victimes et se perdent en platitudes confondantes.

source : 
http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2017/08/22/31002-20170822ARTFIG00109-de-charlottesville-a-barcelone-toutes-les-victimes-ne-se-valent-pas-devant-les-cameras.php

A lire aussi :

Est-il permis de critiquer l'islam ? (Frère Rachid)

Le « Frère Rachid », un ex-musulman marocain converti au christianisme, anime tous les jeudi soir une émission en arabe intitulée Sou’âl jarî’ (Daring question – Question audacieuse) sur la chaine satellitaire Al-Hayat basée aux États-Unis. Il dialogue avec des dignitaires religieux et des chercheurs musulmans ainsi qu’avec des ex-musulmans. Il commente souvent les textes fondateurs en islam relatifs à la violence contre les non-musulmans et portant atteinte à la dignité humaine. Grâce à cette émission, il est devenu l’animateur-phare de cette chaine de langue arabe, regardée par plusieurs millions de musulmans dans le monde.


Voir aussi : 

Ce que Mahomet a fait : Mohammed était-il violent ou pacifique ?

Pour savoir si l'islam est une religion de paix ou de violence, devons-nous écouter les ministres et présidents occidentaux qui nous disent que les terroristes et Daech n'ont rien à voir avec l'islam ? Sont-ils des théologiens islamiques ? Connaissent-ils les textes de l'islam ?

Bien sûr que non, il faut lire les textes islamiques, le Coran, les hadiths et la vie du prophète (la Sira) pour voir comment Mohammed a vécu. 

Les musulmans doivent prendre modèle sur le dernier et ultime prophète selon eux, Mahomet. 
Donc étudions la vie de Mahomet pour juger par nous-mêmes.




Paroles d'hommes politiques français corrompus ou ignorants :
Résultats de recherche d'images pour « c'est pas ça l'islam »


c'est pas ça l'islam




22 août 2017

Islam et Etat islamique - Esclavage en Islam (The Masked Arab)

Bateau arabe négrier allant vers le Bresil en 1882

Résultats de recherche d'images pour « islam et esclavage »

Résultats de recherche d'images pour « islam et esclavage »

Résultats de recherche d'images pour « islam et esclavage »

Traite arabo-musulmane des noirs, traite des Berbères, traite des femmes européennes et surtout slaves (= esclaves) pour les harems.


Traduction de la vidéo originale: https://www.youtube.com/watch?v=OqWsq...

Cette vidéo appartient à la série comparant les actions de l'Etat islamique aux enseignements et préceptes de la foi islamique, sur la base d'une lecture honnête du Coran, de ses interprétations par les plus grands érudits de l'Islam (Tafsir), des hadiths (paroles du Prophète Mohammed), et dans d'autres sources de l'Islam.

Nous allons regarder ici si l'esclavage est justifié par les sources classiques de l'Islam. Les musulmans ont-ils encouragé la libération des esclaves? Ont-ils réduit en esclavage des gens libres? Étaient-ils impliqués dans le commerce d'esclaves?

Si vous voulez soutenir son travail, allez sur Patreon: http://www.patreon.com/themaskedarab

Sources utilisées dans la vidéo:

Exégèse d'Ibn Kathir's sur le Coran 4:92, qui nous explique que seul les esclaves musulmans peuvent être libérés, telle est l'amende à payer lorsqu'un musulman tue par accident un autre musulman. 

Mohammed réprimande sa femme pour avoir libéré un esclave en lui disant qu'elle aurait dû donner cet esclave à son oncle.

Mohammed intervient auprès d'un homme libérant son esclave. Mohammed décide de ramener l'esclave libéré en esclavage, et le vendit.

Le contexte derrière le verset 24 de la Sourate 4, montrant que Mohammed autorise ses soldats à violer les femmes mariées capturées lors de l'une de leurs batailles.

Mohammed dit à ses soldats qu'ils n'ont pas à se soucier de retirer leurs pénis avant d'éjaculer lorsqu'ils violent les femmes des Banu Mustaliq.

Biographie du Prophète Mohammed - L'histoire des Banu Qurayza, montrant comment Mohammed faisait du commerce d'esclaves, en vendant certaines femmes aux villes voisines en échange contre des chevaux et des armes. Cette histoire montre aussi comment Mohammed a réduit en esclavage une fille qui refusa de devenir musulmane, et préféra rester juive.

L'histoire de l'homme refusant de rendre sa captive, mais lorsqu'il fut moqué et ridiculisé par les autres pour avoir sur-évalué une femme avec une poitrine plate, au final, il échangea cette esclave contre 6 chameaux. 

Hadith de l'homme qui capture, et réduit en esclavage des femmes et des enfants qui fuiyaient une bataille. Il prit la plus belle d'entres elles comme son esclave personnel, mais Mohammed insista sans cesse de lui donner cette magnifique esclave. Il s'y plia avec amertume, et Mohammed utilisa cette esclave de haute valeur afin de la vendre contre la libération de musulmans prisonniers à la Mecque.



------------------
L’historien Mohammed Talbi dit qu’en moins d’un siècle, de l’avènement de Okqa ibn Nafi al-Fihri  à celui de Mussa ibn Nusayr al-Lakhmi, quatre cent quinze milles (415 000)  berbères furent réduits en esclavages (ndlr l’esclavage des berbères a continué sous les Abbassides et les Banu Hilal ont réduit la moitié des villes de l’ifriqiya en esclavage).
Et d’ajouter : »Le Maghreb semblait être prédestiné à couvrir aussi bien les besoins locaux que ceux de l’Orient en jawari (femmes esclaves) et en main-d’oeuvres servile pour l’économie. On voulut même le spécialiser ‘une façon permanente et régulière  dans ses fournitures (..) Le Maghreb, parmis toutes les provinces conquises par les Arabes », précise-t-il, ‘fut la terre d’élite de l’esclavage ».
Mohammed Talbi, L’émirat aghlabide (184/860—296/909). Histoire politique, 1966 p.32




L'Histoire oubliée des esclaves blancs en Afrique du Nord
et des esclaves Noirs africains


jsa

En ce troisième millénaire, Par l' évolution des technologies, les nouveaux outils d' échange de communications via internet  nous permettent d'apprendre et de mieux connaitre l' Histoire et les évènements passés et présents de chaque partie du globe.
Et quand nous relisons des faits d'histoire , une immense douleur humanitaire: l'esclavage.

jsb

L'esclavage, si ce fléau de l'Humanité, régnait partout sur la planète. Pour nous, européens, avons appris dans nos manuels scolaires ce drame vécu des peuples africains envoyés aux Amériques. Et les historiens américains ont étudié tous les aspects de cet esclavage des Africains par les Blancs, mais ils ont occulté l'esclavage des Blancs  par les Nord- Africains( esclaves chrétiens, Maitres musulmans)

Les pays d'Afrique du Nord et du proche et Orient, c'est à dire l'ensemble des pays musulmans, au même titre que les sociétés d'Afrique noire, étaient des sociétés esclavagistes. La pratique de l'esclavage y était d'autant plus répandue qu'elle était reconnue légale par la Chariah, et que le prophète Mahomet était un esclavagiste. Pendant des siècles ont existé deux sources de ravitaillement en esclaves pour les pays musulmans : d'une part l'Afrique noire, d'autre part l'Europe.

Devant cette problématique séculaire s'y greffe des problèmes dûs  à des religieux qui professent l'agression en Europe, à la France et aux français quelque soit leur origine. C'est un malaise qui s'amplifie et déstabilise l'ordre public, la paix indispensable et revendiquée par la majorité de français aux confessions, chrétiennes, juives, musulmanes et les athées.
Ces extrémistes développent des thèses d'une inhumanité incroyable. Dans les paroles de chanson, dans des textes. Cette incitation à la haine est à prendre au sérieux. Des français atttachés aux idéaux républicains, de Droite et de Gauche, qui sont contre toute forme d'extrémisme, politique ou religieux se sentent blessés par toutes ces provocations qui se développent dans le pays. On ne se sent plus tranquille. Les médias et les essayistes ne peuvent occulter ce phénomène activé dans les banlieux où le recrutement s'opère parmi les jeunes, sans cadre familial, en échec scolaire, les naufragés des "ismes " politiques.
 l'influence aussi du religieux fondamentaliste qui impose la terreur dans certaines régions du globe ( Afghanistan, Pakistan, dans les pays du Moyen Orient où ces fanatiques sont financés.  Leur conduite n'est pas humaine mais relève de l'esclavage! Le terrorisme est le bras armé. Le monde entier a vu comment les talibans se conduisent.

Après la mort du prophète Mahomet et la soumission de la péninsule arabe, les musulmans conquièrent les rives méridionales et orientales de la Méditerranée. Multipliant les prises de guerre, ils prolongent dans ces régions l'esclavage à la mode antique. Ils inaugurent aussi une longue et douloureuse traite négrière qui va saigner l'Afrique noire jusqu'à la fin du XIXe siècle.



L'esclavage en terre d'islam est hélas une réalité qui dure.jsc

La traite arabe commence en 652, vingt ans après la mort de Mahomet, lorsque le général arabe Abdallah ben Sayd impose aux chrétiens de Nubie (les habitants de la vallée supérieure du Nil) la livraison de 360 esclaves par an. Elle ne va cesser dès lors de s'amplifier.
Les spécialistes évaluent de douze à dix-huit millions d'individus le nombre d'Africains victimes de la traite arabe au cours du dernier millénaire, du VIIe au XXe siècle, soit à peu près autant que la traite européenne à travers l'océan Atlantique, du XVIe siècle au XIXe siècle.

Islam et esclavage
jsd
Le Coran, texte sacré de l'islam, entérine l'existence de l'esclavage (voir la sourate XVI, Les abeilles) tout comme d'ailleurs les textes bibliques. Notons que le premier muezzin désigné par le Prophète pour l'appel à la prière est un esclave noir du nom de Bilal originaire d'Éthiopie.


La loi islamique ou charia, qui s'appuie sur le Coran et les dits du prophète (hadiths), considère qu'en pays d'islam, seuls sont esclaves les enfants d'esclaves et les prisonniers de guerre. Elle autorise d'autre part la réduction en esclavage de quiconque provient d'un pays non musulman (si un esclave vient à se convertir, il n'est pas affranchi pour autant).


Très tôt, du fait de la rapidité même de leurs conquêtes, les Arabes se heurtent à une pénurie d'esclaves. Ils ne peuvent asservir les populations des pays soumis à leur loi et se voient donc dans l'obligation d'importer en nombre croissant des esclaves des pays tiers, qu'ils soient ou non en voie d'islamisation.

Comme les chrétiens du haut Moyen Âge, ils s'abstiennent de réduire en esclavage leurs coreligionnaires mais cette règle souffre de nombreuses transgressions et l'on ne rechigne pas à asservir des musulmans, notamment noirs, au prétexte que leur conversion est récente .
En Europe orientale et dans les Balkans, pendant la même période, les Ottomans prélèvent environ trois millions d'esclaves. Mais l'expansion européenne, à partir de la fin du XVIIIe siècle, met fin à ces razzias.

Esclaves noirs en terre d'islam

jse

Si la traite des esclaves blancs a rapidement buté sur la résistance des Européens, il n'en a pas été de même du trafic d'esclaves noirs en provenance du continent africain.

Le trafic suit d'abord les routes transsahariennes. Des caravanes vendent, à Tombouctou par exemple, des chevaux, du sel et des produits manufacturés. Elles en repartent l'année suivante avec de l'or, de l'ivoire, de l'ébène et... des esclaves pour gagner le Maroc, l'Algérie, l'Égypte et, au-delà, le Moyen-Orient.

Au XIXe siècle se développe aussi la traite maritime entre le port de Zanzibar (aujourd'hui en Tanzanie) et les côtes de la mer Rouge et du Golfe persique.

jsg

Actuellement, constatons le parallèle avec les États arabes du Golfe Persique qui recourent massivement à des travailleurs étrangers tout en empêchant ceux-ci de faire souche sur place...

Le sort de ces esclaves, razziés par les chefs noirs à la solde des marchands arabes, est dramatique. Après l'éprouvant voyage à travers le désert, les hommes et les garçons sont systématiquement castrés avant leur mise sur le marché, au prix d'une mortalité effrayante, ce qui fait dire à l'anthropologue et économiste Tidiane N'Diyae : «Le douloureux chapitre de la déportation des Africains en terre d'Islam est comparable à un génocide.


Cette déportation ne s'est pas seulement limitée à la privation de liberté et au travail forcé. Elle fut aussi et dans une large mesure une véritable entreprise programmée de ce que l'on pourrait qualifier d' "extinction ethnique par castration"» C'est un génocide !

Esclavage et décadence

jsf

Les contingents très importants de main-d'oeuvre servile ont contribué à la stagnation économique et sociale du monde musulman. Ils ont causé aussi de nombreux troubles.

C'est ainsi qu'à la fin du IXe siècle, la terrible révolte des Zendj (ou Zenj, d'un mot arabe qui désigne les esclaves noirs), dans les marais du sud de l'Irak, a entraîné l'empire de Bagdad sur la voie de la ruine et de la décadence.

À la différence de la révolte de Spartacus contre Rome, cette révolte d'esclaves a un fondement idéologique, car elle est animée par un mouvement qui prône violemment un islam égalitaire, le kharidjisme. Les soldats noirs envoyés contre eux désertent et rallient la révolte ; les mamelouks régnants mettront des années pour en venir à bout.

Une économie fondée sur l'esclavage


L'esclavage devient rapidement l'un des piliers de l'économie de l'empire abasside de Bagdad du fait de très nombreuses prises de guerre et de l'avènement d'une très riche bourgeoisie urbaine. Pour s'en convaincre, il n'est que de lire Les Mille et Une Nuits, un recueil de contes arabes qui se déroulent sous le règne du calife Haroun al-Rachid, contemporain de Charlemagne.


Les harems du calife et des notables de Bagdad se remplissent de Circassiennes. Il s'agit de femmes originaires du Caucase et réputées pour leur beauté ; ces belles esclaves ont continué jusqu'au XXe siècle d'alimenter les harems orientaux en concurrence avec les beautés noires originaires d'Éthiopie. Pour les tâches domestiques et les travaux des ateliers et des champs, les sujets du calife recourent à d'innombrables esclaves en provenance des pays slaves, de l'Europe méditerranéenne et surtout d'Afrique noire. Ces esclaves sont maltraités et souvent mutilés et castrés.

Le rôle de l' esclave

Les esclaves sous le califat accèdent parfois à des postes prestigieux : en plus des classiques travaux domestiques, artisanaux ou agricoles (dans les plantations de canne à sucre par exemple, les esclaves peuvent devenir favoris, conseillers, chambellans, et surtout soldats mais cela arrive rarement.

L'autre différence est l'esclavage à destination des harems : même si dans toutes les sociétés esclavagistes, la femme esclave est souvent asservie sexuellement par son maître, les femmes vendues aux harems sont aussi des esclaves de plaisir (danse, chants, sexe). Des jeunes garçons étaient aussi placés dans les harems. Selon la charia, en dehors du mariage, les seules relations sexuelles permises doivent être entre le maître et son esclave femme.
D'autres esclaves et eunuques sont employés comme soldats et chefs de guerre par les différentes dynasties musulmanes, du Maroc aux Indes. Ces esclaves-là accèdent parfois à des fonctions élevées et parfois au pouvoir suprême. Ainsi en est-il des fameux Mamelouks d'Égypte, que Bonaparte devra combattre en 1798.

Les mamelouks sont les soldats les plus appréciés : acquis jeunes, ils sont formés et encasernés, autant pour créer un esprit de corps militaire que pour les isoler de la population. Leur nom qui veut simplement dire « esclave blanc » deviendra synonyme de soldat turc. Les mamelouks arrivent même au pouvoir suprême en Égypte pendant certaines périodes.

Les esclaves blancs d' Afrique du Nord: pourquoi et comment

Au XVI siècle, les esclaves blancs razziés par les musulmans dans tous les pays européens du pourtour de la Méditerranée, voire jusqu'en Islande, furent plus nombreux  que les Africains déportés aux Amériques! Cet esclavage des blancs fut aussi sombre.
Le Professeur C DAVIS, auteur de l'esclavage oublié des blancs en Afrique du Nord, enseigne l'histoire sociale italienne à l' Université d' Etat de l' Ohio. Il met en lumière ce point important  mais étrangement oublié des historiens  qui évoquent toujours les schémas de victimisation si chers aux intellectuels  dans la méchanceté blanche mais jamais... des souffrances blanches.

Et pourtant l'esclavage des blancs en Afrique du Nord  est une énorme souffrance.
Un commerce en gros, la côte barbaresque qui s'étend du Maroc à la Lybie moderne, fut le foyer d'une industrie florissante de rapt d'êtres humains depuis l'an  1500 jusqu'à 1800 environ. Les grandes capitales esclavagistes étaient Salé au Maroc, Tunis, Alger et Tripoli. Pendant cette période les marines européennes étaient trop faibles pour s'opposer .
La traite transatlantique des Noirs était uniquement commerciale. Pour les Arabes , le souvenir des croisades et l'expulsion d'Espagne en 1492 les motivaient pour faire une campagne de rapt de chrétiens qui ressemble à un djihad.

Pendant le XV et le XVII siècle , il y eut plus d'esclaves emmenés en A.F.N que vers les Amériques.
Les pirates kidnappaient les esclaves en interceptant  les bateaux, certains furent rendus (très peu) à leur famille en échange d'une rançon.
Les raids esclavagistes étaient dans tous les pays européens bordant la méditerranée, toutes les populations des côtes étaient emmenées.
L'Italie était la cible privilégiée, car la Sicile était à 200km de Tunis. Mais aussi parce qu'il n'y avait pas de gouvernement assez fort pour résister à l' invasion. Quand les pirates mirent à sac la ville de Vieste dans le sud en 1554, ils enlevèrent 6000 captifs. Les algériens enlevèrent 7000 esclaves dans la baie de Naples en 1544. Un raid qui fit chuter le prix des esclaves. On disait pouvoir troquer un chrétien pour un oignon !
L'apparition d'une grande flotte faisait fuir les populations côtières. L'Espagne connut aussi des raids. A Grenade en 1556 qui rapporta 4000 hommes, femmes, enfants. On disait qu'il pleuvait des chrétiens sur Alger. Pour un grand raid d'une telle ampleur, il devait y  en avoir des douzaines de + petits.
En 1566, un groupe de 6000 turcs et corsaires traversèrent l' Adriatique et débarqua à Fracaville. Les autorités impuissantes, recommandèrent l'évacuation complète, laissant aux turcs le contrôle de 1300km  carrés de villages abandonnés jusqu'à Serracapriola.
La côte Calabraise fut la plus dévastée par des petits raids. 700 esclaves en 1636, 1000 en 1639, 4000 en 1644. Durant les 16 et 17 ème siècle, les pirates avaient installés des bases  sur les iles d'Ischia et de Procida à l'embouchure de la baie de Naples.
Quand ils débarquaient , ils profanaient les églises. Ils dérobaient souvent les cloches  pour réduire au silence la voix distinctive du christianisme.
Dans les petits raids, les pirates tombaient au milieu de la nuit dans les maisons des gens paisibles encore nus dans leur lit . Cette pratique donna naissance à l'expression sicilienne moderne, pigliato dai turchi "pris par les turcs".
Comme l'explique le Pr Davis, à la fin du 17 ème siècle la péninsule italienne avait été la proie des corsaires barbaresques depuis deux siècles ou plus, et ses populations côtières s'étaient retirées dans des villages fortifiés sur des collines ou de grandes villes comme Rimini.
C'est vers 1700 que les italiens purent empêcher les raids terrestres . Cette piraterie conduisit l' Espagne et l' Italie à se détourner de la mer. Alors qu'elle eurent de très grandes sociétés maritimes auparavant, l' Age d'Or de leurs flottes.
Certains pirates arabes terrorisèrent les chrétiens jusqu'à plus de 1600km de chez eux. Un raid spectaculaire jusqu'en Islande en 1627 ramenant près de 400 captifs. Cette prédation constante faisait un nombre terrible de victimes.
Les conditions de vie des esclaves blancs étaient plus terribles encore que pour les frères noirs africains. Qu'ils soient à Tunis, Tripoli, les esclaves portaient un anneau de fer à la cheville et étaient chargés d'une chaine de 11 à 14 kg. Certains maitres envoyaient des esclaves dans les fermes loin dans les terres où ils affrontaient un autre danger, celui de se faire prendre par des raids de berbères. Ces esclaves ne verraient plus jamais un européen pendant le reste de leur courte vie.
Le professeur Davis remarque que la cruauté n'avait aucun obstacle. Les esclaves blancs n'étaient pas seulement de la marchandise, ils étaient des infidèles et méritaient toutes les souffrances que le Maitre infligeait.. L'esclave pouvait recevoir  de 150 à 200 coups de fouet (nerf de boeuf)
Les esclaves chrétiens étaient si abondants et si bon marché qu'il n'y avait aucun intérêt à s'en occuper.Ils travaillaient jusqu'à la mort.
Les esclaves publics contribuaient aussi à un fonds pour entretenir les prêtres du bagne. La Loi interdisait aux musulmans de vendre de l' alcool mais elle était indulgente pour ceux qui en consommaient.
Une manière d'alléger le poids de l'esclavage était de prendre le turban et de se convertir à l' Islam. Cela exemptait l'homme d'aller mourir aux galères mais il restait un esclave.. Les chrétiens en majorité pensaient que la conversion mettrait leur ame en danger, et signifiait aussi le déplaisant rituel de la circoncision. Rançon et rachat des esclaves blancs. seuls les riches captifs pouvaient se le permettre.
La majorité des esclaves dépendaient de l'oeuvre charitable des Trinitaires ( fondée en Italie en 1193) et de celle des Mercedariens , fondée en Espagne en 1203. Ceux ci étaient des ordres religieux établis pour libérer les croisés détenus par les musulmans. Ces ordres s'occupèrent de collecter aussi de l'argent pour ces pauvres esclaves.
le Pr Davis estime que seul 3 ou 4 % par an, des esclaves étaient rançonnés. le reste laissait leurs os dans les tombes chrétiennes sans inscription en dehors des villes.Les ordres religieux conservaient des comptes précis de leurs succès. Les Trinitaires espagnols menèrent 72 expéditions de rachat dans les années 1600 comptant en moyenne chacune 220 libérations. Quand ces esclaves rentraient chez eux, ils devaient défiler dans la ville  dans leurs haillons pour montrer les tourments subis.
D'après les archives de l'époque beaucoup de ces esclaves ne se rétablissaient jamais de leurs sévices endurés.
Combien d'esclaves? Le Pr Davis remarque que des recherches énormes furent faites pour évaluer le mieux possible le nombre de noirs africains emmenés aux Amériques.Il n'y a pas eu d'effort semblable pour connaitre l'ampleur de l'esclavage en Méditerranée. Les arabes ne conservaient pas d'archives.
 Par contre le Pr Davis a développé une méthode d'estimation.Les archives suggèrent que de 1580 à 1680 il y a eu en moyenne 35000 esclaves en pays barbaresque. Que malgré les morts, les rachats, la population esclave restait constante. Le taux de capture était en rapport avec le taux d'usure. ( comptabilité affreuse)
Pour l'estimation des décès , les archives montrent que sur les 400 islandais pris , seulement 70 survivants huit ans plus tard. De la malnutrition, de la surpopulation, de l'excès de travail, et des punitions brutales , 20 % de cette population d'esclaves mourrait. Les esclaves n'avaient pas accès aux femmes , leur remplacement s'effectuait par des captures.
En conclusion, entre 1530 et 1780 il y eut plus d'un million et quart de chrétiens européens blancs asservis par les musulmans de la côte barbaresque. Cela dépasse considérablement le chiffre généralement accepté de 800 000 africains transportés dans les colonies d'Amérique du Nord et plus tard vers les USA.
Les puissances européennes furent incapables de mettre fin à ce trafic. A la fin des années 1700, elles contrôlaient mieux ce commerce, mais il y eut une reprise de l'esclavage des blancs pendant le chaos des guerres napoléoniennes.
La marine américaine, ce n'est seulement qu'en 1815, après deux guerres contre eux, qu'elle fut débarrassée des pirates barbaresques. Ces guerres furent importantes pour cette jeune république, une campagne est rappelée par les paroles "vers les rivages de Tripoli" dans l'hymne de la Marine US Navy.
Quand les français prirent Alger en 1830, il y avait encore 120 esclaves blancs dans le bagne.
- Pourquoi si peu d'intérêt pour l'esclavage blanc en Méditerranée? Alors que l'on évoque régulièrement la réflexion sur l'esclavage des noirs africains ! Pour le Professeur Davis, des esclaves blancs avec des maitres non-blancs ne cadre pas avec le récit maître de l'impérialisme européen.
Il remarque aussi que l'expérience européenne de l' asservissement à grande échelle fait apparaitre un autre thème: que l'esclavage des Noirs aurait été un pas crucial dans l' établissement des concepts de race et de hiérarchie raciale. Ce qui est un mensonge incroyable!
Pendant des siècles eux-mêmes vécurent dans la peur du fouet. Et un grand nombre assista aux défilés de rachat des esclaves libérés qui étaient tous blancs. L'esclavage était déjà un malheur vécu pour eux.
Avec un peu d'effort de compréhension, il serait juste que les européens  se penchent sur l'esclavage blanc   de la même manière que les noirs africains s'en préoccupent à juste titre pour les esclaves travaillant dans les champs aux Amériques.
Actuellement en 2010, Nus nous interrogeons sur ce passé car les problèmes liés par la religion : l'Islam et sa loi "la Charia" qui est incompatible avec les valeurs du monde moderne, ce manque de "Pape" représentant l'ensemble de leur communauté, c'est ce manque de structure qui permet à une minorité financée par le blanchiment de l' argent, la drogue et bien d'autres sources tout aussi malhonnêtes de semer le désordre, de troubler la Paix dans des pays de culture chrétienne. N'oublions pas chez nous en Europe, il y a peu, le Kosovo et ce génocide entre deux communautés. Aucun Etat démocratique ne peut laisser se détériorer et troubler la Paix civile. Faire respecter les lois de la République française.
- Des enjeux politiques : Pourquoi  les méchants  seraient toujours les blancs alors qu'en même temps la situation des esclaves blancs d'Alger était d'une barbarie jamais égalée. Les esclaves noirs étaient peu à Alger . C'est en Lybie, la Régence de Tripoli qui fut l'un des points d'arrivée de la transsaharienne.
- La culpabilisation de la France et de l' Europe post-coloniale qui oublie de rappeler que  la conquête de l' Algérie fut principalement pour mettre fin à ces  razzias maritimes esclavagistes, c'est le motif principal même s'il y eut d'autres perspectives.
- Pourquoi l' Algérie met en honneur par des plaques commémoratives à l'un de ses pirates ? Le Rais Hamidou, et donnez des noms de pirates à ses navires de guerre? incroyable. De plus demander toujours  des excuses et des dommages- intérêts à la France!
En France, on ne permettrai pas de voir des noms qui ont sali l'honneur de la France.
La Régence d'Alger, redoutable nid de pirates barbaresques et important marché aux esclaves, fut décriée tout au long de son existence par plusieurs esclaves ou diplomates :Emanuel d'Aranda ( esclave en 1640-1641) Le chevalier d'Arvieux ( diplomate en poste à Alger en 1673; conseiller de Molière pour le bourgeois gentilhomme et Jacques Philippe Laugier de Tassy( diplomate à Alger en 1718)
Les ouvrages de ces témoins sont accessibles en notes. Eradiquer la piraterie de la côte des barbaresques était un enjeu constant pour les européens durant 300 ans.Des bombardements d'Alger à différentes reprises ne fut pas suffisant.
Même la flotte américaine et anglaise avaient bombardé entre 1815-1816 Alger avait eu un effet.
Mais la flotte algérienne était bien reconstituée.en 1827 , la flotte comprenait 16 navires, malgré les sévères corrections  et le blocus français.Des chiffres très précis furent appportés par Albert Devoux, archiviste professionnel, cette double qualité, il a retrouvé et analysé de précieux documents , le registre des prises des pirates d'Alger, et de témoin. Il avait même interviewél'un des derniers capitans d'Alger.
Devoulx a chiffré qu'après les bombardements de 1815- 1816, la flotte algérienne se composait de 7 navires en 1817 et 16 navires en 1827. Il a détaillé de 1510 à 1827 la composition détaillée de la flotte algérienne . Edifiant. En 1827 l'un des navires , une frégate de 50 canons  appelée Bel Houaz ou Et-Touloniya,( La Toulonnaise)

L'influence de la religion : l'Islam
A cette époque de piraterie, Alger est un peu turque, son lien de vassalité avec Constantinople ne cesse de se distendre...
Elle pourrait être un peu algérienne par le droit du sol, mais elle a peu de relations avec l'arrière-pays.
Elle pourrait être un peu européenne selon le droit du sang, outre les esclaves amenés de force, elle attire tous les mauvais garçons de l'Europe, elle leur doit sa connaissance des techniques de navigation moderne; Mais dans le fond elle n'a rien d'européen par le droit du coeur.
Alger avec les autres régences barbaresques constitue une entité autonome, un pôle dédié à la piraterie et structuré par l' Islam. Une gouvernance inhumaine dans ses objets. Elle est structurée par l'Islam. Avec sa théorie du jihad permanent, elle offre un cadre non régulé pour les pirates.
De ce cadre étatique L'empire ottoman et ses régences indisciplinées, il s'insère dans un cadre d'une religion empreinte de juridisme, mais ce juridisme là n'apporte pas une suppression de la violence, c'est une dictature religieuse, du fait que l'infidèle à la base, n'est pas sujet de droit, ce qui réduit en nullité de fait ;les traités de Paix que les puissances occidentales peuvent conclure avec la Sublime Porte et ses Régences.
Ces traités destinés à être violés après avoir apporté le beurre et l'argent du beurre. Le butin sans le combat !
Ces régences, dont Alger, sont donc le paradis des pirates qui affluent de partout .
Laugier de Tassy relate la façon dont se passe la rencontre entre un barbaresque et un navire de commerce d'un pays ami. C'est d'une comédie tragique. De cette époque,  créer une Algérie post - coloniale.
Un fait, durant cette période Alger n'est pas la capitale d'un Etat algérien existant.C'est un port, une cité autonome.Les Arabes et Berbères, certes n'y sont pas majoritaires ou de peu. Ce sont des populations diverses qui y demeurent, en particulier les turcs et les européens. Alger compte parmi ses grands capitans ; Simon Dansa né à Dordrecht et marié à Marseille, Jans Janszohn alias Mourad Rais le jeune, né à Harlem, il a des femmes des deux côtés de la rive, un fils (probable)qui émigre à New York ( ville naissante)
- La langue: la lingua franca ( celle du Mamamouchi de Molière) est très répandue, autant que l'arabe dialecticalet que le Berbère, y compris dans la famille lorsque la femme est une esclave, ce qui est le cas le plus courant malheureusement.
Quelques noms  algérois célèbres ; Hassan Véneziano ( le vénitien) Mami Arnaute (l'Albanais) Ali Bichnin ( Piccinini (l'italien) Mahomet Celibi Oîga ( patron provisoire et ami d'Emanuel D'Aranda) Saban Gallan; Mezzamorto, nom d'un pirate redoutable.
Il est donc injuste d'imputer aux arabes et berbères toute la piraterie barbaresque. Par contre il est juste d'imputer à l' Islam, qui est la gouvernance de la piraterie algéroise, son entière responsabilité. Et l'actuel gouvernement est responsable dans la lignée  dans la mesure où celui ci rend des honneurs à ces pirates  et condamnant la résistance victorieuse de la France face à ces esclavagistes.
Quand aux tribus qui peuplent l'arrière pays, leur histoire est à écrire, mais elles ne constituent pas un peuple. L'arrière -pays était mal connu et redouté de tous, même des algérois de souche. Alger reste une cité -Etat autonome ayant peu de rapports avec le reste du territoire.
La population d'Alger durant cette période; la Régence d'Alger, capitale du marché d'esclaves blancs qui sème la terreur du 16 au 19 ème siècle, est une vassale remuante de l'empire ottoman. Une ville ingouvernable et une population très hiérarchisée par les turcs, arrogants et brutaux, recrutés parmi les pires brigands de Turquie et sont les parrains d'Alger.
Célibataires, car Constantinople décourage le mariage, et les femmes ne veulent pas venir à Alger. Leurts amours sont soient avec des esclaves chrétiennes ou alors entre hommes; l'Homosexualité est très présente. Vers 1671, Alger se veut indépendante de Constantinople. Les Maures " naturels du pays"selon d'Arvieux n'ont aucune part dans le gouvernement.
Les juifs autochtones occupent le bas de l'échelle sociale et sont soumis à des mesures vexatoires ( habits noirs, quartiers réservés)
-Les juifs étrangers, eux se livrant au commerce international, appelés juifs chrétiens ne sont pas soumis à ces mesures. Ils sont libres et ce sont les maitres du commerce international.
 Livourne (Italie) capitale du recel et de l' argent noir des pirates est blanchi par les cousins des capitans ( les époques changent, mais les manières demeurent !!! certains juifs expulsés d'Espagne lors de la reconquista ont la haine des chrétiens , avides de vengeance, connaissant bien les côtes espagnoles, ils renseignaient les pirates les lieux où opérer des razzias. leur expulsion d'Espagne s'étale sur deux siècles, plus il y avait de razzias,  en conséquence les expulsions augmentaient !
Les Européens occupent une part importante de la population soit comme esclaves, soit comme rénégats ( turcs de profession) Ces derniers furent au début de la piraterie les plus importants car ce sont des immigrés volontaires, pour un voyou connaissant la navigation Alger lui procure un job .
L'Européen converti à l' Islam  est considéré comme turc, le rang le plus élevé  dans la Régence d'Alger.
- Des phénomènes politiques ont entrainé aussi des migrations ; des Corses préférant être musulman que Gênois, Anglais et Hollandais à l'époque où Alger était le meilleur point de départ contre les galions espagnols, les anciens chiens de mer de la Reine d'Angleterre Elisabeth première, ayant perdu leur lettre de noblesse sous Jacques 1er. Cette composante européenne de la ville n'est ni marginale ou passagère. L'islam pour eux n'est pas un obstacle.
Les européens sont partout, au coeur de la structure familiale algéroise à condition de voir les femmes ( ni leurs amants)
Le janissaire turc venu faire fortune dissuadé d'épouser une musulmane du pays, fait souche avec une esclave chrétienne. L'esclave domestique chrétienne , supposé invisible, rencontre librement les femmes des familles musulmanes les plus fermées à leurs voisins, et fait plus d'une fois souche sous le nom de son maitre ...  Néanmoins, c'est l'Islam qui structure le nid des pirates.
L'ensemble de cette population , étrange, dont une majorité a vocation à mourir jeune ( esclaves de rame, femmes répudiées, fillettes accouchant à 11, 12 ans, ceux qui vivent en célibataires, esclaves,les janissaires. L'homosexualité est institutionnalisée et pratiquée bien au - delà de la minorité qu'elle attire naturellement.
Dans Alger, les femmes sont absentes ou enfermées. Avec une démographie peu favorable vu les contraintes de l' Islam, on y ajoute les pestes récurrentes, et pourtant Alger maintient sa population. Elle conserve toujours son pouvoir de nuisance.
La ville sous perpétuelle menace d'une attaque européenne est enfermée dans ses remparts. et c'est l'entassement; Les familles aisées ont des maisons de campagne.
Alors  dans ce 21 ème siècle, au vu de ce pan de l'histoire, l'esclavage qui a meurtri des  noirs africains envoyés aux Amériques, et de ces blancs, européens, chrétiens capturés chez eux et emmenés en Afrique du Nord.
Il serait grand temps que la traite négrière arabo-musulmane soit aussi examinée et versée au débat, au même titre que la ponction transatlantique.
Car, bien qu’il n’existe pas de degrés dans l’horreur ni de monopole de la cruauté, on peut soutenir, sans risque de se tromper, que le commerce négrier arabo-musulman et les jihads provoqués par ses impitoyables prédateurs pour se procurer des captifs furent pour l’Afrique noire bien plus dévastateurs que la traite transatlantique.
La France a condamné les exactions commises en son nom, mais les souffrances des blancs européens, ce million d'esclaves durant la même période que la traite transatlantique, les intellectuels européens devraient avoir ce regard de mémoire et rappeler que rien n'est ou tout noir ou tout blanc . Simplement du Noir et blanc. Ainsi nous pourrons  construire un monde plus juste.
L'Italie, qui a le plus subi dans sa chair ses razzias, le Gouvernement de Berlusconi a offert une indemnisation à la Lybie de khadafi: indigne!
Tripoli, haut lieu de l'esclavage blanc et noir, c'est une insulte envers les descendants de ces esclaves italiens.
 La politique européenne serait devrait d'être plus analyste. Il n'y aurait pas d'excuses rampantes pour les croisades, peu  d'immigration musulmane ( nous prônons toujours l' hospitalité bienveillante et nos valeurs républicaines protègent la pratique d'un culte sage mais  respectueux des droits de l' Homme et de la femme. Nous sommes des démocrates patriotes.
Bienvenu aux juifs, musulmans, boudhiste, et athée dans une société chrétienne. La Tolérance est une valeur, un signe qui exige le respect de nos idéaux mais qui combat l'intolérance. La Tolérance ne veut pas dire tout accepter. Il y a des règles simples à respecter.
Les minarets ne pousseraient pas dans toute l' Europe, fait étrange ce sont des chrétiens d'Orient qui ont créé les minarets. la Turquie ne rêverait pas de rejoindre l'Union européenne. Le passé est inscrit dans l'Histoire et ne peut être changé.
Les regrets peuvent être pris à l'excès, mais ceux qui oublient paient et font payer   aussi un prix élevé dans ce monde du 21 ème siècle.
En conclusion,
En tant que chrétien, ayant eu la chance de voyager à travers différents pays du globe, d'apprendre à comprendre et respecter l' Autre. D' Etre libre de pratiquer mon culte tout en respectant la religion du pays où "je suis migrant" et bien nous devons retrouver ce qui est indispensable à tout citoyen épris de cet idéal né lors de la Déclaration Universelle des Droits de l' Homme (1948) qui rappelle en son sein les devoirs du citoyen.
Il est urgent que les politiciens républicains réagissent! des citoyens épris de cet idéal(D et G) qui sont contre toute forme d'extrémisme, qui sont contre le Front National, réagissent sur le Net et dans des manifs pacifiques pour exprimer leur inquiétude. L'Islam est une religion pratiquée mais elle doit condamner le Jihad. L'influence religieuse sur le Politique est néfaste. L' Histoire nous l'a montré.
Le peuple de France s'est élevé et a voulu séparer le spirituel du Temporel par la loi de 1905.
- Pour un respect des cultes et de la pratique en France
-Pour éviter de voir des musulmans prier dans les rues. Il faut leur permettre d'acquérir des lieux de pratique en nombre équivalent à ce que les protestants, les juifs, les boudhistes possèdent. Afin de ne pas déséquilibrer cette tolérance cultuelle et de laisser à la religion chrétienne qui est inscrite dans notre histoire nationale, le soin de sentir en Paix . L'Islam doit se conformer comme ces autres confessions aux exigences de la République.
-Il est indispensable que le monde musulman " élise" un Pape au sein de leur religion, c'est indispensable pour structurer et de mettre en confiance les autres confessions.
- Que la majorité des musulmans condamnent le "Jihad"le bras armé comme fut dissoute et condamnée l'Inquisition des catholiques. Car de constater dans le monde les assassinats de chrétiens dans des pays arabes et dernièrement le crime atroce dans une cathédrale en Irak. L'Islam dans ce cas porte une responsabilité morale internationale.
Que dans le monde libre, le nôtre, que l'histoire enseigne ces évènements occultés, pour la mémoire des peuples, qu'il condamne haut et fort ces faits d'esclavage des blancs européens et des noirs africains. Nous ne pouvons fermer les yeux de cette résurgence malsaine.
Le Pape Jean Paul II avait condamné les fautes commises au nom de l' Eglise ( l'Inquisition..., le massacre des Cathares...)
Oui, L'immigration est toujours une chance pour un pays, mais il faudrait certainement revoir et rééquilibrer celle- ci!
Nous avons besoin par sciences et consciences de l' apport d'êtres venus d'Extrême orient et de l' Inde.
Les asiatiques, les chinois ne comprennent pas les guerres des religions monothéistes. Comme ils sont la première population, et qu'au début du siècle dernier, des asiatiques vinrent en France, le riz de Camargue fut planté par ces braves gens , Ils sont discrets, travailleurs, respectueux du pays d'accueil. Comme l'Inde et le Boudhisme, si la démographie analysée depuis 15 ans est déficitaire ce serait une nouvelle construction humaine pour rajeunir l'Europe vieillissante et permettre un rééquilibrage des couleurs de l'Arc en ciel humain. C'est une chance à saisir et non de se retrancher vers une seule provenance qui est source de querelles de religions toujours entretenu par l'ignorance et la méconnaissance de l' Histoire, notre Histoire.

"La Lumière n'éclaire que le chemin parcouru " marguerite Yourcenar
La servitude était-elle religieusement volontaire ? Non ! Voilà un mystère éclairci . L'Islam comme le fut écrit aussi dans des textes bibliques, est une religion esclavagiste et qui se perpétue encore. l’Église s’en était emparée pour en faire un instrument de pouvoir. La Chrétienté a évoluée dans son organisation par la volonté des citoyens ayant acquis des connaissances. L'Islam n'a pas encore fait ce chemin indispensable dans un monde dit "civilisé"
La religion répond avant tout à un souhait des hommes... Mais que cette religion soit tolérante et de Paix et de Joie.

Le Monde de l' Enseignement doit révéler et enseigner cette mémoire de l' Humanité et la transmettre pour ne pas oublier
Dans un monde civilisé, nous devons Travailler la Tolérance apprendre à comprendre l' Autre. Se respecter pour vivre en Paix,
tout simplement
José Scandella

Sources


- Malek Chebel, L'esclavage en terre d'islam : Un tabou bien gardé, Paris, Fayard, 2007
- Robert C. Davis, Esclaves chrétiens, maîtres musulmans: l'esclavage blanc en Méditerranée (1500-1800) (traduit par Manuel Tricoteaux), Rodez, J. Chambon, 2006
- Jean-Michel Deveau, "Esclaves noirs en Méditerranée", Cahiers de la Méditerranée, vol. 65: L'esclavage en Méditerranée à l'époque moderne, 2002.
- Mohammed Ennaji, Le sujet et le mamelouk, Esclavage, pouvoir et religion dans le monde arabe, Paris, Mille et une nuits, 2007
- Tidiane N'Diaye, Le Génocide voilé, Gallimard, Paris, 2008, 272 pages. (ISBN 9782070119585) ("Le Génocide voilé" sur le site de Gallimard)

- http://www.herodote.net/histoire/synthese

Islam Means "Peace", and other myths of islam

A woman helds a paper on which it is written : I am a catalan muslim, not a terrorist. "Islam is peace" on the Barcelona's Ramblas (19.08.2017)

Muslims often complain of "misconceptions" about their religion in the West. We took a hard look, and found that the most prevalent myths of Islam are the ones held by Muslims and Western apologists. 

The only exception may be the misconception that all Muslims are alike (they aren't, of course), but many Muslims apparently believe this too, which is why there are various factions insisting that they are true Muslims, while those who disagree with them are either infidels, hijackers, or hypocrites. 

Don't be fooled! Hear the myths, but know the truth. 

Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...