20 septembre 2017

Frère Rachid : Lettre ouverte au Président Obama sur le caractère islamique de l'Etat islamique

A chaque attentat, on décharge l'islam de toute responsabilité en disant : ce sont des extrémistes, des islamistes, des ignorants. 

Frère Rachid, fils d'imam, qui a étudié pendant plus de vingt ans l'islam, nous dit exactement le contraire. Le calife al-Baghdadi a un doctorat en études islamiques. Tous les membres de l'EI ont pour point commun d'être musulmans, ont comme dénominateur commun l'islam. 

C'est tout le cynisme d'Obama, musulman lui-même, qui est dévoilé ici. C'est sous sa présidence que s'est durablement installé l'Etat Islamique en Irak et en Syrie. Grand connaisseur de l'islam, l'ancien président Obama connaissait tout ce qu'a dit Frère Rachid, et pourtant cela ne l'a pas empêché de trahir ses compatriotes et ses alliés de l'Otan. 

Le jeu trouble des pays occidentaux avec l'islam doit cesser. Il faut dire la vérité sur l'islam, comme le fait si bien Frère Rachid dans ses émissions TV sur la chaîne al-Hayat.

17 septembre 2017

Natacha Polony sur la réforme des programmes à l'école 14/09


Abonnez-vous pour voir toutes les dernières vidéos de Natacha Polony.
Programmes à l'école : la réforme du ministre de l'Éducation.
Pascale de La Tour du Pin a croisé les regards de Natacha Polony et Fabien Namias à ce sujet.
Regard croisés : La réforme Blanquer du 14/09/2017

14 septembre 2017

Le génocide voilé. La traite négrière arabo-musulmane (Tidiane N'Diaye)

Tidiane N'Diaye est interviewé au sujet de son livre Le génocide voilé paru en 2008.

Selon l'auteur, du 7e au 20e siècle, l'une des études les plus sérieuses estime à plus de 9 millions le nombre d'individus déportés à travers le Sahara auxquels il faut ajouter 8 autres millions de personnes déportées en Afrique de l'Est (Mer Rouge et Océan Indien), soit un total de 17 millions d'individus.

On peut estimer à 11 millions le nombre d'esclaves déportés outre-atlantique entre 1451 et 1870. Le résultat est aujourd'hui une diaspora noire dynamique et forte de plus de 70 millions de personnes aux États-Unis, dans les Caraïbes et au Brésil.
Comment se fait-il que l'on ne retrouve pas l'équivalent dans les pays arabo-musulmans ?
La réponse est à la fois simple et terrifiante : les esclaves mâles étaient systématiquement émasculés afin d’empêcher toute procréation. Compte tenu des soins et de l’hygiène de l’époque, il s’agissait là encore d’un vrai massacre car on estime que seuls 30% de ces torturés restaient en vie.

Quant aux femmes – qui jouaient le rôle de servantes et d’objets sexuels – il était facile de faire en sorte que leur progéniture ait une espérance de vie très limitée. 
C’est en cela qu’il s’agit d’un véritable génocide : un massacre délibéré de populations noires en grande quantité et, ce, pendant plusieurs siècles afin de profiter d’une main d’oeuvre économique.


Tidiane N'Diaye est anthropologue, économiste et écrivain franco-sénégalais. Chercheur reconnu, il est l'un des grands spécialistes des civilisations négro-africaines et de leurs diasporas. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Economiste de l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) et auteur de nombreuses études économiques et sociales sur les départements français d'Outre mer. Il est également Directeur de Recherches à Sup-de-Co Caraïbes.

Voir aussi sur le site "Hérodote" consacré à l'histoire mondiale :
"622 au XXe siècle. L'esclavage en terre d'islam"

La colonisation musulmane depuis 1400 ans

L’argument majeur classique utilisé par les musulmans : “Notre passif de colonisateurs par rapport aux pays d’islam est trop lourd pour que nous puissions nous permettre des critiques aussi peu nuancées.”
C’est exactement ce que veut nous faire croire le monde musulman, c’est une stratégie de manipulateur pour déstabiliser l’adversaire et cela fonctionne très bien. La vérité est autre : le passif de colonisateurs des pays musulmans est bien pire et dévastateur que ne l’a été la colonisation occidentale dans les pays de l’Islam.
Dès sa naissance, l’Islam a massacré les infidèles. Les tribus Juives et les Chrétiens vivant au Proche-Orient ont été les premiers à être massacrés, à survivre moyennant une rançon ou à être réduit en esclavage. Pas d’Islam sans esclavage de Alain Jean-Mairet.
À lire : Esclaves chrétiens, maîtres musulmans – L’esclavage blanc en Méditerranée (1500-1800) de Robert C. Davis. “Au seizième siècle, les esclaves blancs razziés par les musulmans furent plus nombreux que les Africains déportés aux Amériques (…). Et aucun “ code blanc ” – à l’imitation du fameux code noir appliqué dans les Antilles françaises - même symbolique, ne venait limiter le pouvoir du maître sur son esclave l’infidèle.”
À lire Captifs en Barbarie, l’histoire extraordinaire des esclaves européens en terre d’Islam. Giles MiltonLa Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Madame Taubira ne doit pas les oublier.    À quand une repentance pour les captifs en Barbarie.
De nombreux peuples africains ont été réduits en esclavage et ont été exterminés. L’Islam continue à exterminer des noirs chrétiens et animistes, à les réduire en esclavage et à demander des rançons en 2012. D’après Tidiane N'Diaye, 17 millions d’Africains ont été victimes des musulmans. La traite négrière arabo-musulmane dure depuis quatorze siècles et en 2012 les musulmans utilisent encore des esclaves. Ces pays esclavagistes siègent à l’ONU, alors qu’ils devraient être boycottés.
Je vous recommande le livre Le génocide voilé de Tidiane N”Diaye, mais déjà vous pouvez avoir un avant-goût de l’horreur en écoutant l’interview de l’auteur.

Le Christianisme est né au Proche-Orient. Ces terres ainsi que l’Égypte et bien d’autres étaient Chrétiennes autrefois. Égypte en 2012. Les terres de Turquie ont été Chrétiennes pendant plus de 1000 ans avant l’invasion de l’Islam. La colonisation musulmane continue de nos jours. 

Tout comme les indonésiennes et les indonésiens souffrent à cause de l’Islam. À lire : Bali s’inquiète de l’islamisation de l’Indonésie. 

Tout comme les Hindous ont été persécutés et sont encore persécutés de nos jours par l’Islam. 

Tout comme les Perses sont opprimés par l’Islam depuis des siècles. “Le but premier de la Philosophie Existentielle de Zarathoustra est de rendre la terre une planète heureuse où les femmes, les hommes, les animaux et les plantes puissent s’épanouir et vivre dans la joie et en harmonie.”  Gathas de Zarathoustra, les chants sacrés composés, 1er chapitre, 1743 ans av.JC.   Voilà ce qu’était la Perse avant… tout le contraire de l’Islam… Haine, violence, soumission et meurtre.
Invasion par l’Islam :

12 septembre 2017

Le Prophète Mohammed a torturé le juif Kinana pour lui extorquer des fonds

On connaît l'antisémitisme de l'islam

On connaît aussi son appel au jihad à l'égard des mécréants (Coran 9, 29 : "Combattez ceux qui ne croient pas").

Mais on connaît un peu moins les détails macabres de la vie de Mahomet qui illustrent les modalités de cette lutte impitoyable, cynique et barbare du prophète et de ses compagnons pour détruire, coloniser et asservir les non-musulmans.

Ainsi, selon la biographie de Mohammed la plus détaillée et la plus authentique, la Sirat Rasul Allah d'Ibn Ishaq, Mohammed a ordonné à ses fidèles de torturer un homme, nommé Kinana ibn al-Rabi, afin de le forcer à révéler l'endroit où de l'argent était caché. Les musulmans ont torturé Kinana et l'ont finalement décapité. Pour finir, Mohammed s'est emparé de l'épouse de Kinana, Safiya, afin de profiter d'elle.

Mohammed a fait des émules en France ces dernières années. Il y a quelques jours le cambriolage avec violences et tortures de la famille Pinto à Livry-Gargan nous a rappelé les crimes de Mohamed Merah, l'horreur du gang des barbares et plus récemment le meurtre de Sarah Halimi.

L'antisémitisme islamique et l'antisionisme de l'extrême-gauche pro-palestinienne, pro-musulmane, multiculturaliste, antiraciste mais antisioniste et antiblanc sont des dangers beaucoup plus grands que l'antisémitisme traditionnel d'une partie des Français. On compte en effet seulement quelques centaines de néonazis en France contre plusieurs centaines de milliers de musulmans très voire viscéralement antisémites. 

Des épisodes comme celui que relate David Wood et son comparse dans la vidéo explique la déshumanisation, l'absence d'empathie et la cruauté des musulmans radicaux à l'égard des juifs, mais aussi en général à l'égard de leurs victimes mécréantes quand ils en viennent à participer à la mouvance jihadiste. 

Mais si, avec les femmes, les chrétiens, les polythéistes et les homosexuels, les juifs sont souvent les premières victimes de cette entreprise totalitaire qu'est l'islam, ils ne sont pas les seuls à subir les sévices et les outrages de cette religion d'amour et de paix

Rappelons en passant que le plus grand génocide de l'histoire est dû à l'invasion musulmane de l'Inde (80 millions de morts). Les armes à feu n'existaient pas encore, tout a été fait à l'arme blanche...

La traite des noirs par l'islam a surpassé en cruauté et en nombre la traite transatlantique (qui était elle-même approvisionnée en partie par des chefs musulmans). Et pourtant, comptez les citoyens noirs dans la péninsule arabique...

Les femmes depuis 1400 ans sont rabaissées par l'islam à un statut inférieur en raison de leur supposée avilissement physique (les règles), intellectuel (leur bêtise) et moral (leur infidélité, leur inconstance). 

A message to young muslims in the West from Hamed Abdel-Samad




11 septembre 2017

Classes de CP dédoublées : Le paravent des dédoublements


Comme souvent, dans les campagnes politiques, on rase gratis. Avec les classes de douze élèves en éducation prioritaire, Emmanuel Macron avait trouvé, contrastant avec le flou du reste de son programme, sa mesure sociale emblématique (« la mesure la plus importante en faveur de l’éducation prioritaire depuis la création des ZEP en 1981 »1), aussi consensuelle et marquante pour l’opinion que les 60 000 postes de François Hollande. Avec le même risque d’une mesure en trompe-l’œil ?
Car l’application de cette mesure volontariste et plutôt enthousiasmante, qui pouvait laisser penser à des créations de postes massives, se révèle pour l'instant quelque peu décevante. Il est vrai que, sur sa réalité concrète, la presse fascinée n’avait guère posé de questions pendant la campagne présidentielle. Or, précisément, cette mesure a singulièrement évolué entre les discours d’avant élection et les communiqués de rentrée scolaire.
Au départ, la mesure devait concerner non seulement le CP et le CE1 mais également − le candidat s’y engageait – « la dernière année de maternelle »2. Un mois plus tard, il n’était plus question de maternelle3. Restait que la mesure s’appliquait à l’ensemble de l’éducation prioritaire et supposait au total « le recrutement de 12 000 instituteurs de plus. »4 « Nous arrêterons de saupoudrer les moyens » clamait alors le candidat5, qui promettait à la veille de son élection : « Cela sera fait dès septembre. »6

Lettre d'Emmanuel Macron aux professeurs (6 septembre 2007)

Discours beaucoup plus juste que celui des présidents précédents. 

Attention cependant à ne pas se laisser enfumer par les passages sur l'autonomie qui ont pour but de préparer l'autonomie des établissements et à terme la privatisation des établissements. Les meilleurs systèmes scolaires (Singapour, Corée du Sud, la France autrefois) sont ceux qui ont un cap national et "scientifique" (basé sur les connaissances, avec des programmes progressifs, riches et cohérents). 

Le discours est plutôt juste, mais quelle sera la réalité mise en place ? Voir déjà les premières déceptions.


10 septembre 2017

Maîtrisons notre temps d’attention

Skholè = mot grec signifiant loisir, temps libre, temps pouvant être consacré à d'autres choses que le sommeil, la survie ou le travail utilitaire. A donné les mots "école", "scolaire", school, Schule, etc..

Le temps de loisir est de plus en plus accaparé par l'industrie du divertissement, les 5 entreprises GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), etc. Films, séries, jeux en ligne, émissions télé, discussions sur les réseaux sociaux, etc. nous volent notre temps de cerveau humain disponible pour le vendre à qui paie les pubs. 

Ce temps libre est de moins en moins un temps de skholè, un temps employé à l'instruction, à l'étude à l'enseignement, à la recherche ou à d'autres choses qui seraient utiles à la construction personnelle et à la société. 

Sur les effets néfastes du format des émission à la télévision, voir la conférence TV Lobotomie de Jean-Michel Desmurget.

Lettre ouverte à Mark Zuckerberg sur l'antisémitisme violent de l'islam

Je fais remonter cet article suite à l'agression et séquestration d'une famille juive à Livry-Gargan cette nuit (10.09.2017).
"Roger Pinto, comme le reste de sa famille, est un indéfectible militant et mécène de la Communauté Juive de France, qu’il est un soutien inconditionnel des plus nécessiteux tant en France qu’en Israël, et qu’il a été de tous les combats dans la lutte contre l’antisémitisme et pour la défense de la pérennité de l’Etat d’Israël.
Le voilà, aujourd’hui, lui-même agressé par des antisémites similaires à ceux qui avaient agressés Ilan Halimi ainsi que plus récemment Sarah Halimi.
Cette situation est la conséquence directe du manque d’effet dissuasif de notre Justice, ajoute la CJFAI. On ajoutera qu’elle est la conséquence du remplacement de population par l’apport d’immigrés musulmans fortement antisémites."


    Monsieur Zuckerberg,

Votre message d'accueillir les musulmans et de protéger leurs droits est noble.

Mais cela aurait été plus noble si vous aviez parlé du terrorisme islamique et soutenu les victimes des attentats terroristes à San Bernardino, ceux qui ont perdu leurs familles et leurs bien-aimés, pas ceux qui ont peur d'une islamophobie imaginaire.

Puisque vous êtes juif, je veux que vous vous posiez quelques questions.
Pourquoi le peuple juif est-il parti du monde musulman si l'islam est une religion de paix ?
Pourquoi est-ce que la population juive est ciblée dans chaque pays par le terrorisme islamique ?
...

Traduction : Best of Frère Rachid.

Résultats de recherche d'images pour « islam nazi »
Voir aussi :
http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/02/25/trois-ideologies-totalitaires-et-meurtrieres-le-communisme-le-nazisme-et-lislam-radical/

8 septembre 2017

Bonaventure, Jeux de cour (1973)

Cliquez sur une image pour afficher le diaporama du livre ancien.

Utilisez les flèches du clavier ←↑→↓ 
pour vous diriger dans les grandes images plus bas.


Collectif, Problèmes et devinettes (1973)

Cliquez sur une image pour afficher le diaporama du livre ancien.

Utilisez les flèches du clavier ←↑→↓ 
pour vous diriger dans les grandes images plus bas.


7 septembre 2017

3 septembre 2017

Pédophilie et mariage d'enfant en islam : Mohammed et Aïcha, etc.

Aïcha avait 6 ans lorsque Mohammed l'épousa, et elle avait 9 ans, était prépubère et jouait encore avec des poupées lorsqu'il consomma le mariage avec elle. 






Défendre les petites filles et contester cette pratique pédophile, c'est contester Mohammed. Contester Mohammed, c'est contester le Coran qui est censé lui aussi être parfait puisque c'est la parole même d'Allah. Et c'est donc in fine se rebeller contre Allah. Or l'apostasie, le fait de quitter l'islam, est un crime puni de mort selon la loi islamique. 

Comme Mohammed est le modèle de conduite que les musulmans doivent imiter, l'homme parfait, le prophète dont la vie a reçu l'approbation totale d'Allah (Coran, 33, 21), cette pratique de la pédophilie perdure donc encore dans les pays musulmans, sunnites ou chiites, gouvernés par la charia. 

Audition de Natacha Polony sur l'état de l'école (2015)



        Natacha Polony : 

               Chaîne Polony TV


               Blog Éloge de la transmission

Lequeux, Jeux de marionnettes et "bande magique" (1973)

Cliquez sur une image pour afficher le diaporama du livre ancien.

Utilisez les flèches du clavier ←↑→↓ 
pour vous diriger dans les grandes images plus bas.

Autres ouvrages de Paulette Lequeux : 


Lequeux, L'enfant créateur de spectacle : jeux d'ombres, jeux dramatiques (1973)

Cliquez sur une image pour afficher le diaporama du livre ancien.

Utilisez les flèches du clavier ←↑→↓ 
pour vous diriger dans les grandes images plus bas.

Autres ouvrages de Paulette Lequeux : 


1 septembre 2017

Orreindy, Des comptines pour bien parler, Maternelle et CP (1971)

Cliquez sur une image pour afficher le diaporama du livre ancien.

Utilisez les flèches du clavier ←↑→↓ 
pour vous diriger dans les grandes images plus bas.


Lucienne Gomot, Maurice Carême, Poésies pour les petits (1979)

Cliquez sur une image pour afficher le diaporama du livre ancien.

Utilisez les flèches du clavier ←↑→↓ 
pour vous diriger dans les grandes images plus bas.


31 août 2017

Les Nouveaux chiens de garde (2012)

Résultats de recherche d'images pour « Les Nouveaux chiens de garde (2011) »

Film : France - 2011 - Couleur - 104 minutes

Les médias se proclament « contre-pouvoir ». Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré-mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.
En 1932, Paul Nizan publiait Les Chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en gardiens de l’ordre établi. Aujourd’hui, les chiens de garde, ce sont ces journalistes, éditorialistes et experts médiatiques devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, Les Nouveaux chiens de garde dressent l’état des lieux d’une presse volontiers oublieuse des valeurs de pluralisme, d’indépendance et d’objectivité qu’elle prétend incarner. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d’une information produite par des grands groupes industriels du CAC40 et pervertie en marchandise.

« Parlant des journalistes de son pays, un syndicaliste américain a observé : « Il y a vingt ans, ils déjeunaient avec nous dans des cafés. Aujourd'hui, ils dînent avec des industriels. » En ne rencontrant que des « décideurs », en se dévoyant dans une société de cour et d'argent, en se transformant en machine à propagande de la pensée de marché, le journalisme s'est enfermé dans une classe et dans une caste. Il a perdu des lecteurs et son crédit. Il a précipité l'appauvrissement du débat public. Cette situation est le propre d'un système : les codes de déontologie n'y changeront pas grand-chose. Mais, face à ce que Paul Nizan appelait « les concepts dociles que rangent les caissiers soigneux de la pensée bourgeoise », la lucidité est une forme de résistance. »

Récompense pour éditos lèche-bottes : le journaliste Bruno Roger-Petit devient porte-parole de l'Elysée (29.08.2017)

30 août 2017

Le Coran aurait été écrit par un rabbin (Sami Aldeeb)


Sami Aldeeb est un professeur d'université palestinien suisse chrétien. 
Il est l'auteur d'une traduction annotée du Coran.
Ses recherches coraniques révèlent que le Coran, qui contient 80-90 % de reprises de textes chrétiens ou juifs, n'a pas été écrit par Mahomet, mais par un moine (chrétien) ou un ancien rabbin (juif). 

http://www.blog.sami-aldeeb.com/

The myths of Muhammad : 34 common lies about the prophet of islam









etc. etc. etc. etc. etc. etc. etc. etc.

Muslims often complain of "misconceptions" about their religion, yet few seem to know all that much about the true history of Islam and its founder, Muhammad.  As a result, the biggest misconceptions about Islam are often those propagated by Muslims themselves.


Here, we refute the contemporary mythology of Muhammad by referring to the earliest and most reliable Muslim historians, who based their writings on those who actually knew their revered prophet.

The historical compilations of Ibn Ishaq (compiled by Ibn Hisham), al-Tabari, Bukhari and Sahih Muslim are greatly respected in the Muslim academic community as a priceless source of biographical information and the details of Islam's origin and rise to power.  These writings also provide the context for the Quran.

The Hadith (traditions), Sira (biography of Muhammad) and the Quran provide the true Islamic counterpart to the Christian Bible and Jewish Torah.  The Quran is simply the purported words of Allah arranged in no particular order.  It makes little sense outside of the context provided by the other two sources.

Coran 4, 34 - Il est légal de battre sa femme jusqu'à ce qu'elle se soumette



Vidéo originale en américain : https://www.youtube.com/watch?v=5hCkM...

Selon la Sourate 4, verset 34 du Coran, les hommes musulmans peuvent frapper leurs femmes rebelles jusqu'à ce qu'elles obéissent. D’ailleurs, il suffit qu'un homme musulman CRAIGNE la désobéissance ou la rébellion de ses épouses, pour pouvoir le droit de les frapper. Le verset déclare :
Coran 4, 34 - Les hommes ont autorité sur les femmes en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes et protègent en secret ce qu'Allah a protégé. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d´elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !
Est-il surprenant que la violence conjugale soit si répandue dans les pays majoritairement musulmans ?

Voir aussi :

25 août 2017

Islam : Discussion sur l'apostasie


Bezza Amrouche
L’apostasie se dit en arabe Al-Ridda, irtidād*, (recul, défection). Elle se présente dans l'islam comme le rejet de la religion par un musulman, par le fait de renier sa foi publiquement. Même si le Coran* réprouve l’apostasie, il n’accompagne cette condamnation d’aucune peine particulière. Il part en effet du principe que la foi, comme tout ce qui concerne l'être intérieur, est du domaine exclusif de Dieu.

Il n’existe du reste, non plus, aucun verset dans le Coran* qui appelle à condamner ou à punir corporellement, ici-bas, les personnes qui ne font pas la prière ou le jeûne du mois du Ramadan*. Ces domaines, selon la théologie musulmane, relèvent de la relation de l’individu avec son créateur, qui seul en est le juge.

Pour ce qui est de l’apostasie, on dénombre environ six textes abordant ce sujet :
Il n’en va pas de même des autres transgressions reconnues par le Coran, celles en particulier, qui ont été commises à l’encontre d’autrui : vol, meurtre, adultère, etc. Ces fautes exigent, selon le Coran, des punitions corporelles (ici-bas) qui vont du sectionnement de la main pour le voleur à la lapidation pour l’adultère et jusqu’à la mise à mort pour le meurtrier.
- « ...et ceux qui parmi vous abjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future ; Voilà les gens du Feu : ils y demeureront éternellement » (Q 2.217b).
- « Ô les croyants ! quiconque parmi vous apostasie de sa religion… Allah va faire venir un peuple qu’Il aime et qui L’aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d’Allah, ne craignant le blâme d’aucun blâmeur. Telle est la grâce d’Allah. Il la donne à qui il veut. Allah est Immense et Omniscient » (Q 5.54).
- « Ceux qui ont cru, puis sont devenus mécréants, puis ont cru de nouveau, ensuite sont devenus mécréants, et n’ont fait que croître en mécréance, Allah ne leur pardonnera pas, ni les guidera vers un chemin droit » (Q 4.137).
- « Quiconque renie Dieu après avoir cru – à moins d’y être contraint tout en demeurant fidèle intérieurement à sa foi –, ainsi que ceux qui ouvrent délibérément leur cœur à l’impiété, ceux-là, la colère de Dieu s’abattra sur eux et ils seront voués à un terrible châtiment » (Q 16.106).
Un premier constat s’impose à la lecture de ces versets : même si les apostats seront rejetés par Dieu au dernier jour, le Coran* n'évoque aucun châtiment corporel qui doive leur être infligé par les autorités musulmanes ici-bas.
- « Ceux qui sont revenus sur leurs pas après que le droit chemin leur a été clairement exposé, le diable les a séduits et trompés. C'est parce qu'ils ont dit à ceux qui ont de la répulsion pour la révélation d'Allah : "Nous allons vous obéir dans certaines choses". Allah cependant connaît ce qu'ils cachent. Qu'adviendra-t-il d'eux quand les Anges les achèveront, frappant leurs faces et leurs dos ? Cela parce qu'ils ont suivi ce qui courrouce Allah, et qu'ils ont de la répulsion pour [ce qui attire] Son agrément. Il a donc rendu vaines leurs œuvres » (Q 47.25-28).
- « Et si quelqu'une de vos épouses s'échappe vers les mécréants, et que vous fassiez des représailles, restituez à ceux dont les épouses sont parties autant que ce qu'ils avaient dépensé. Craignez Allah en qui vous croyez » (Q 60.11).
De nos jours, il n'existe pas d'attitudes punitives homogènes à travers le monde musulman. Rares sont les pays qui ont réellement intégré des sanctions corporelles à leur législation à l'encontre des apostats (uniquement quatre pays ont des lois explicites condamnant à mort les apostats : Mauritanie, Arabie Saoudite, Somalie, Soudan). Globalement la tolérance semble donc plus grande vis-à vis-des personnes qui ont choisi une autre religion que l'islam. C’est le cas des pays de l’Afrique du Nord, d’Asie et de certains pays du Moyen-Orient, sans doute dans le but de montrer patte blanche auprès de la communauté internationale et pour être conformes au droit le plus élémentaire, comme la liberté de conscience.
D’où est donc partie cette idée d'une mise à mort des apostats attribuée à l'islam ? Elle ne figure en fait que dans les hadiths* et en particulier dans un seul rapporté par Ibn 'Abbâs (il n'avait que 13 ans à la mort du Prophète). Il y rapporte que Mohamed* aurait dit : « Quiconque change sa religion, tuez-le ! ». Ces propos rapportés par al-Bukhari(1) ne sont pas, par exemple, repris par Muslim, une autre autorité de la même époque en matière de hadiths*.
Certains événements historiques sont venus conforter l’application de cette sentence. - Tout d’abord la guerre qui s’est produite après la mort de Mohamed*, et que l’on a nommée « la guerre de l’Apostasie ». Cette guerre a eu lieu sous le premier calife* Abu Bakr ; elle visait ceux qui, après la mort de Mohamed*, s’étaient détournés de l’islam pour retourner au polythéisme.
3- Peut-on considérer les chrétiens d’origine musulmane comme des personnes qui ont abandonné Dieu ? Dans ce cas, comment expliquer le titre de « Peuple du Livre » accordé par le Coran* aux juifs et aux chrétiens ? Que vaut alors le statut de "religions monothéistes" que la théologie musulmane reconnaît au judaïsme, au christianisme et à l’islam ?
- Le deuxième exemple s’est également produit sous Abu Bakr. On rapporte « qu’on avait amené une femme qui s’était détournée de l’islam, et Abu Bakr aurait ordonné qu’on la tue » conformément au Hadith* cité plus haut.
En fait, la majorité des gouvernements musulmans misent sur la pression que pourrait exercer la famille et la société. Ainsi dans plusieurs des cas, l’apostasie entraîne automatiquement des conséquences civiles qui peuvent rendre la vie impossible : la dissolution du mariage, le retrait de la tutelle sur les enfants, la perte du travail, la privation du droit à l'héritage... Faute de pouvoir tuer les apostats, l'éloignement de l'islam, dans la majorité des pays musulmans, mène à une mort civile.
Face à l'absence de texte explicite dans le Coran* condamnant à mort celui qui quitte l’islam, plusieurs questions peuvent être relevées : 1- Si le Coran* s’est abstenu de demander la mise à mort ici-bas des apostats, laissant entendre qu’il s’agit d’une affaire qui se réglera à la fin des temps entre l’homme (désobéissant) et Dieu (son créateur), pourquoi les théologiens ont-ils pris la liberté de condamner à mort toute personne qui quitterait l'islam ?
Qu'est-ce qui est le plus précieux pour Dieu, avoir foi en Lui, ou adhérer à une religion précise ? N'est-il pas écrit dans le Coran* : « Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement » ? (Q 2.256) Ou encore : « Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? » (Q 10.99).
2- Pourquoi n’existe-t-il qu’un seul hadith*, d’ailleurs controversé et appuyé par aucun verset coranique, pour une question aussi capitale ? Les versets du Coran* ne semblent-ils pas plutôt viser ceux qui ont abandonné définitivement Dieu pour devenir athées (quand il parle de mécréance "Kufr",) plutôt que ceux qui se seraient convertis à une autre religion monothéiste tout en continuant à croire au Dieu Créateur ?


Paganel75

" Même si le Coran* réprouve l’apostasie, il n’accompagne cette condamnation d’aucune peine particulière."
Qui est apostat n'est plus musulman, et on sait le traitement que les musulmans réservent aux non-musulmans dès qu'ils parviennent au pouvoir : c'est écrit noir sur blanc dans le coran :
sourate 9 v29 : "Combattez ceux qui ne croient pas en Allah, qui ne considèrent pas comme illicite ce qu'Allah et son prophète ont déclaré illicite (...) jusqu'à ce qu'ils paient, humiliés et de leurs propres mains le tribut."
sourate 2 v216 : "Le combat vous est prescrit et pourtant vous l'avez en aversion. Peut-être avez-vous de l'aversion pour ce qui est un bien et de l'attirance pour ce qui est un mal. Allah sait et vous ne savez pas"
sourate 9 v5 : "lorsque les mois sacrés seront expirés, tuez les infidèles partout où vous les trouverez. (...)"
sourate 8 v17 : "Vous ne les avez pas tués (vos ennemis). C'est Allah qui les a tués. Lorsque tu portes un coup, ce n'est pas toi qui le porte mais Allah qui éprouve ainsi les croyants par une belle épreuve" [évacuation de responsabilité]

sourate 47 v35 : "Ne faiblissez pas et ne demandez pas la paix quand vous êtes les plus forts et qu'Allah est avec vous ! (...)"
►Concernant la provocation à la discrimination et à la haine des non-musulmans (athées ou membres des autres confessions) :
sourate 5 verset 33 : "la récompense de ceux qui font la guerre à Allah (...) c'est qu'ils soient tués ou crucifiés, ou que soient coupés leurs mains ou leurs pieds (...)"

sourate 9 verset 28 : "les infidèles ne sont que souillure"

sourate 9 verset 30 : (les juifs et les chrétiens) "Qu'Allah les maudisse (...)"
(Remarque : dans l'Islam, maudire quelqu'un ou l'accuser d'être impur sont ce qu'on peut porter de pire comme attaque verbale ; un peu l'équivalent de notre moderne "salafiste de pute")
Les juifs sont décrits comme des êtres injustes, des pervers sans foi ni loi (sourate 2 verset 89/95, sourate 2 verset 79/85, sourate 2 verset 73/79, sourate 5 verset 41). La sourate 4 est un torrent d’animosité envers les juifs (versets 154, 155, 156, 157) tandis que la sourate 62 verset 5 les compare à des ânes. Concernant certains, il n’a pas tort, mais tous, c’est excessif.
Concernant la liberté de croyance, vous savez, le fameux « pas de contrainte en religion » pour les gogos : sourate 4 verset 89 : "(ceux qui tournent le dos à l'Islam) saisissez-les alors, et tuez-les où que vous vous trouviez."

Alors NO COMMENT !!!

23 août 2017

«De Charlottesville à Barcelone, toutes les victimes ne se valent pas devant les caméras»

Julian, enfant australien de 7 ans tué lors de l'attaque de Barcelone.
Jullian, enfant australien de 7 ans tué lors de l'attaque islamiste de Barcelone.

L'idéologie médiatique dominante maudit Trump lorsqu'il n'incrimine pas expressément les suprématistes blancs après la mort d'Heather.

Vingt-quatre heures plus tard elle n'a pas un mot contre les édiles de Barcelone, Emmanuel Macron ou Barack Obama lorsqu'ils ne citent pas le coupable islamiste après la mort de Julian et des treize autres victimes et se perdent en platitudes confondantes.

source : 
http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2017/08/22/31002-20170822ARTFIG00109-de-charlottesville-a-barcelone-toutes-les-victimes-ne-se-valent-pas-devant-les-cameras.php

A lire aussi :

Est-il permis de critiquer l'islam ? (Frère Rachid)

Le « Frère Rachid », un ex-musulman marocain converti au christianisme, anime tous les jeudi soir une émission en arabe intitulée Sou’âl jarî’ (Daring question – Question audacieuse) sur la chaine satellitaire Al-Hayat basée aux États-Unis. Il dialogue avec des dignitaires religieux et des chercheurs musulmans ainsi qu’avec des ex-musulmans. Il commente souvent les textes fondateurs en islam relatifs à la violence contre les non-musulmans et portant atteinte à la dignité humaine. Grâce à cette émission, il est devenu l’animateur-phare de cette chaine de langue arabe, regardée par plusieurs millions de musulmans dans le monde.


Voir aussi : 

Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...